Le président d’EPSI sur les nouvelles tendances en évaluation

octobre 21, 2016
par

Quelles sont les tendances et les approches à la mode dans le monde de l’évaluation (« What’s HOT and TRENDY in today’s assessment world? »)

Je veux d’abord vous remercier pour cette excellente question. Le monde de l’évaluation est, en effet, en plein essor et il est utile, de temps à autre, d’examiner les grandes tendances qui touchent à notre domaine de pratique.

Dans un premier temps, il est certain que le « Big Data » joue un rôle de plus en plus important dans le monde de l’évaluation. Plusieurs grandes entreprises utilisent maintenant des logiciels puissants qui leur permettent d’analyser une quantité phénoménale de données et de tirer des conclusions ayant des applications pratiques et un impact direct sur l’efficacité organisationnelle. Par exemple, une des grandes banques canadiennes faisait face à un roulement important de son personnel travaillant dans les centres d’appel. Le roulement était-il dû au climat de travail ? À l’engagement des employés ? Aux habiletés personnelles des employés recrutés ? Il n’y a pas si longtemps, des centaines d’heures auraient été nécessaires afin de trouver la réponse à cette question. Dans ce cas particulier, en quelques minutes, le croisement des données a permis de découvrir que les facteurs les plus importants étaient la distance entre la maison et le travail, et le statut (temps partiel vs temps plein) de ces employés. Dans cette perspective, EPSI travaille étroitement avec IBM afin de s’assurer que toutes les données provenant des évaluations effectuées dans le cadre des processus de dotation ou de perfectionnement puissent être mises en lien avec des données de sondage ou avec toute autre information RH, de façon à tirer les meilleures conclusions possible.

Toujours sur le plan technologique, l’analyse sémantique représente un courant extrêmement prometteur. En effet, la plupart des organisations doivent faire face à une quantité énorme d’informations qui ne sont pas structurées, les CVs en étant un bon exemple. Dans certains cas, plusieurs conseillers RH doivent faire un tri manuel de ces CVs, ce qui nécessite beaucoup de temps et d’énergie. Or, certains logiciels évolués permettent d’effectuer un tri de CV automatique en analysant le texte contenu dans ces documents et en tirant des conclusions quant à la pertinence de chacune des candidatures pour les postes à combler. Par le biais d’un partenariat avec une firme québécoise, EPSI a été capable de démontrer que plus de 80 % des décisions prises par ces systèmes experts sont identiques à celles qui auraient été prises par des conseillers RH chevronnés. Les différences observées (20 %) touchaient essentiellement les cas-frontière qui peuvent alors être examinés manuellement. L’utilisation d’un tel système réduit donc de 4/5 le temps devant être consacré à cette activité. Notons finalement, par rapport à ce sujet, que ce type d’application permet également d’analyser la réaction des candidats aux processus de recrutement des organisations, par l’entremise d’une analyse des échanges publics dans les réseaux sociaux. Cette information peut être extrêmement utile dans un monde où le « branding » représente un facteur important.

Un troisième exemple d’avancées technologiques RH en matière d’évaluation touche l’utilisation des entrevues en ligne. En effet, il est maintenant possible d’éviter les contraintes associées aux longs processus d’entrevue en effectuant le tout par le biais du WEB. Un des partenaires d’EPSI a développé une application qui permet non seulement les entretiens directs (type Skype), mais qui peut également réaliser des entrevues en « différé ». Prenons un exemple : une organisation veut recruter une dizaine de nouveaux employés. Pour ce faire, elle prévoit que des entrevues seront d’abord réalisées auprès de 50 candidats potentiels. Il y a quelques années, ce type de processus deviendrait rapidement un cauchemar logistique et nécessiterait des centaines d’heures de la part du personnel RH et des gestionnaires. Or, le logiciel permet d’enregistrer (en format écrit, audio ou vidéo) les questions d’entrevue et de les envoyer simultanément à tous les candidats potentiels. À l’aide de caméras web, les candidats répondent aux questions à partir de l’endroit de leur choix. Le fichier est ensuite retourné à l’organisation, qui peut analyser et coter les réponses fournies. Le logiciel est très flexible et permet, par exemple, de visionner les questions dans l’ordre désiré ou de ne prendre connaissance que de certaines questions jugées plus importantes et d’effectuer un premier tri sur cette base. Aujourd’hui, des centaines de milliers d’entrevues par année sont réalisées par le biais de cette application.

Sur le plan des évaluations, on observe également des changements importants dans la façon dont les outils sont utilisés. D’une part, on note l’émergence de nouveaux types d’évaluation, tels que les « Business Games » où plusieurs candidats interagissent en ligne en fonction d’un scénario préétabli. Ces outils, extrêmement dynamiques, permettent d’observer le comportement de candidat(e)s potentiels et de tirer des conclusions par rapport à des compétences jugées importantes pour l’emploi.

Du point de vue logistique, on constate que l’utilisation du « testing en ligne à distance » représente un mode de fonctionnement de plus en plus présent. Les candidats peuvent donc maintenant compléter leurs évaluations à partir de leur domicile, ce qui facilite grandement les processus administratifs. Pour les candidats, cette approche limite les déplacements et crée une impression de modernisme qui contribue au « branding » de l’organisation.

Si l’on examine maintenant les outils d’évaluation eux-mêmes, on constate que la demande pour des tests « intégrés » est de plus en plus forte. Autrefois, l’évaluation d’un participant à un processus de dotation ou de développement nécessitait l’administration de plusieurs tests. Un processus long et fastidieux. Aujourd’hui, plusieurs éditeurs de tests, dont EPSI, ont été en mesure de créer des outils d’évaluation qui combinent plusieurs aspects (personnalité, motivation, habiletés cognitives, etc.). Ces nouveaux outils réduisent considérablement le temps d’administration tout en maintenant un niveau de validité et de fidélité optimal, puisqu’ils ont été construits en utilisant les meilleurs items provenant de plusieurs tests psychométriques.

En terminant, il faut noter que de nouveaux outils d’évaluation ont été créés afin de mesurer des aspects très particuliers, qui peuvent avoir une incidence majeure sur les opérations de plusieurs organisations. Par exemple, EPSI offre un test qui mesure spécifiquement la « santé et sécurité au travail ». D’autres outils ont été créés afin d’évaluer l’intérêt à travailler dans un emploi ou un secteur d’activités particulier. Des tests de « vente » pour les vendeurs, d’habileté pour des employés temporaires (ex. : emplois d’été), etc. sont maintenant disponibles afin de mesurer de façon spécifique des aspects qui sont importants pour l’organisation.

Le monde de l’évaluation est donc en effervescence et c’est une très bonne idée de contacter un expert en évaluation afin d’identifier les approches et les outils qui répondront le mieux à vos besoins.

André Durivage, Ph.D.
Président

Andre

EPSI

À propos de l'auteur

EPSI

Vous pouvez communiquer avec EPSI au : info@epsi-inc.com et sur LinkedIn.

Comment garder les meilleurs employés: