L’expérience employé… plus qu’une question de kombucha?

July 23, 2019
By

La compétition entre les entreprises pour attirer les clients ne date pas d’hier.  Mais depuis un certain nombre d’années, on voit surgir toutes sortes d’initiatives chez les employeurs pour attirer les meilleurs employés! Centres de conditionnement physique, services de garde intégrés à l’organisation, tables de ping-pong… les employeurs doivent trouver de plus en plus de moyens de courtiser une main-d’œuvre plus rare et plus sélective. Offre de kombucha et de muffins aux graines de chia… nouveau pouvoir d’attraction?

Nous sommes loin du temps où l’employeur n’avait qu’à faire miroiter une échelle salariale intéressante pour pourvoir ses postes névralgiques à long terme et assurer sa pérennité. La réalité est devenue plus fastidieuse que cela! Pour en témoigner : la nouvelle tendance dans les entreprises de la Silicon Valley, qui est celle de nourrir les employés, en offrant des repas et collations gratuites quotidiennement!(1) Une belle façon de garder le personnel productif, direz-vous?! Mais ne serait-ce que de la poudre aux yeux? Tous ces extras vont-ils permettre de dénicher une main-d’œuvre non seulement compétente, mais engagée, qui évolue au sein de l’organisation?

Pour une expérience employé parfaitement intégrée à l’organisation, il faut non seulement parler d’attraction et d’intégration de l’employé, mais aussi de son développement au sein de l’entreprise et de son engagement.  Et il est urgent! Selon le sondage Gallup, State of a Global Survey,  seulement 13%(2) des employés dans le monde se sentent engagés au travail. Cela exige de rendre signifiantes les différentes étapes du parcours de l’employé.  Comme le mentionne le conférencier Heather Slawner (3): « When we’re clear about why we’re here, where we’re going, who we serve and how we’re getting there, we start to feel valued and fulfilled! ». Pour se sentir pleinement engagé, les employés ont besoin de sens au travail. On ne parle plus ici de s’attarder à quelques avantages sociaux ni d’attirer les employés performants avec une simple carotte. Dans son récent ouvrage, Jacob Morgan(4) met clairement le doigt sur la question : « I define “employee experience” as an organization creating a place where people want to show up instead of assuming that people need to show up. » Cela exige des employeurs  de changer leur façon de considérer leurs employés non plus comme une dépense, mais comme un investissement!

Plusieurs recherches(5) tendent à le démontrer : il y a une corrélation positive entre la satisfaction de la clientèle, donc la performance de l’entreprise, et la satisfaction des employés et leur mobilisation. Plus un employeur sera à l’écoute sincère de ses premiers ambassadeurs, plus il est fort à parier qu’il aura un retour sur son investissement. Car l’expérience-employé et l’expérience-client sont au fond calqués sur le même schème de valeurs.

 

Se soucier de l’expérience employé serait donc un passage obligé, voire essentiel, si on veut attaquer les problèmes d’attraction et de rétention! Un avantage concurrentiel qui doit faire partie des pratiques gagnantes en gestion des ressources humaines. “Pour améliorer l’attraction et la rétention des employés, il faut d’abord leur faire vivre une expérience positive dans l’entreprise. » (6)

Par où commencer? Les organisations doivent, plus que jamais, être à l’écoute: sondage d’engagement, entrevues de sorties, analytique RH sont devenus des incontournables. Les organisations n’ont plus le luxe de se passer de cette riche information. C’est en analysant ces données issues de ses premiers clients, les employés, que les organisations comprendront peut-être que ce n’est pas la table de baby-foot ou le smoothie vert au bureau qui font la différence…!

 

Henry_F

Frédérique Henry,

Gestionnaire de comptes

 

EPSI

About the Author

EPSI

You can connect with EPSI by info@epsi-inc.com and on LinkedIn.

Comment garder les meilleurs employés: